75 ANS APRES LE BOMBARDEMENT ATOMIQUE DE HIROSHIMA ET NAGASAKI

Cette année, la commémoration du bombardement atomique d’Hiroshima et Nagasaki par les Etats-Unis en août 1945 a été particulièrement lourde de sens : nous ne sommes pas sortis de la crise dans laquelle la pandémie mondiale du Covid.19 nous a plongés. Celle-ci a mis à nu les inégalités et les injustices sociales face à la maladie, elle a aussi mis en évidence que l’humanité a les moyens d’y faire face et de les surmonter en imposant l’arrêt des dépenses militaires folles et des guerres. Le virus de l’arme atomique est particulièrement dangereux et le risque de son utilisation par les « Docteurs Fol Amour » du monde actuel est très grand.

La commémoration au Parc Hibakusha de l’Université de Mons s'est tenue le 8 août, en respectant toutes les mesures de distanciation sociale et de sécurité préconisées.

Malgré les restrictions de rassemblement imposées par le gouvernement belge au nom de la lutte contre le covid-19, des représentants de ces mouvements ont apporté leurs messages de solidarité et leurs propositions de soutien au Projet Parc Hibakusha 2020. Ceux-ci n’ont pas pu être lus sur le lieu de la commémoration, mais sont publiées intégralement ici.

Le samedi 10 août a eu lieu au Parc Hibakusha de Mons, la 74e commémoration des massacres de Hiroshima et Nagasaki.

Après la cérémonie de recueillement, toutes les organisations et individus qui le désiraient ont pu faire une brève allocution, que vous pourrez retrouver ici.

Les organisateurs ont par après présenté l’état d’avancement du projet Parc Hibakusha 2020.